Musidora

Née Jeanne Roques (1889-1957), est une figure emblématique de la Belle Epoque. Actrice, réalisatrice de cinéma, peintre, caricaturiste, auteure, poète, marraine des aviateurs pendant la grande guerre, elle fréquente les surréalistes et sera aux côtés d’Henri Langlois pour la création de la Cinémathèque française.

 

Musidora est avant tout connue pour ses rôles d’actrice du cinéma muet avec en particulier la création du personnage mythique au collant noir Irma Vep dans le feuilleton à épisodes Les Vampires de Louis  Feuillade (10 épisodes de 1915-1916). Elle aura aussi beaucoup de succès avec Judex, dans le rôle de Diana Monti, l'aventurière au grand style (12 épisodes très populaires en 1916).

 

Musidora a aussi été  réalisatrice et productrice de films. Plusieurs de ses films sont considérés comme perdus mais il nous reste  trois œuvres majeures: Pour Don Carlos - Soleil et Ombre - La Terre des taureaux -

Ces deux premiers films sont en cours de restauration.                                           

Musidora a été également :

 

Peintre et caricaturiste, elle a  suivi les cours Frémiet et ceux de l’Académie Julian... Musidora a dessiné et peint toute sa vie : son fils unique Clément Marot nous a légué un gros album intime de sa mère qui contient des dizaines  de dessins, peintures et documents inédits. Ses œuvres sont étonnantes de modernité.

 

Comédienne de Music-Hall : Aux Folies-Bergère, le Ba-ta-clan, La Pie qui chante... époque où elle rencontra Colette. Dans Nudité Colette raconta ces moments passés avec Musidora. De nombreuses caricatures conservées dans l’album intime témoignent de cette période « Colettienne ».

 

Auteure de nombreux ouvrages, pièces de théâtre, recueil de poésies : nous possédons quatre de ses livres qui ont été publiés mais sont aujourd’hui quasiment introuvables : En amour tout est possible, Paroxysmes, La Vie sentimentale de Georges Sand, Auréoles...

 

Chanteuse et auteure de chansons réalistes : Mimile-Mimile, La Pierreuse, Correspondance par Avion etc... Certaines de ces chansons sont aujourd'hui reprises par le duo Bal-Tragique... dont la chanteuse Marie-Claude Cherqui n’est autre que la petite-nièce de Musidora.

 

Musidora a côtoyé de très près :

 

Colette avec qui elle partagea l'intimité, les années de guerre... (Voir Un bien grand amour… lettres de Colette à Musidora par Gérard Bonal - 2014)

Colette écrivit plusieurs scenarii de film pour elle : La Vagabonde, par exemple fut réalisé par Musidora en Italie.

 

Les surréalistes André Breton et Louis Aragon lui écrivirent même une pièce de théâtre Le trésor des jésuites.

Pierre Louÿs, dont elle fut l'égérie, fit aussi partie de ses nombreux admirateurs et amis.

 

Musidora fut aussi :

 

Marraine de guerre des aviateurs en 1914-18 : elle correspondit avec une trentaine de pilotes et déposa ces lettres à la Cinémathèque Française.

 

Musidora est présente aux côtés d’Henri Langlois dès 1944 pour la création de la Cinémathèque française. Elle y déposa ses films et une grande partie de ses archives. Musidora utilisa son carnet d'adresses cinématographiques et anima la  Commission historique de la Cinémathèque française.

Elle consacra les quinze dernières années de sa vie à la Cinémathèque française et y travaillait encore au moment de son décès en 1957.

© 2023 par EK. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now